L’Artwork Arabe.

On connait tous ce nouveau style d’art qui réunit le design et l’art du collage, et tout ça rien qu’avec une sourit et un bon PC munis du meilleur allié, bien sûr Photoshop.
Pour en savoir un peu plus, je me suis intéresser à un artiste en particulier, d’origine égyptien. Mahmoud est un personnage haut en couleurs et qui voit le monde, disant en fleur.

T.W : qui est Mahmoud Soliman?

M.S : Je suis Mahmoud Soliman, un jeune de la banlieue d’Alexandrie, je suis étudiant en école d’ingénieur, malheureusement, j’aurai voulus faire des études en Philo ou journalisme, mais le Karma a joué son jeu.

tumblr_inline_o2as9dbc0G1u0ixg3_500

T.W : comment tu as commencer cet art?

M.S : En mon enfance, je voulais tout le temps bouquiner, je ne jouais pas au ballon et à la toupie comme les enfants de mon cartier, et j’ai un oncle diplômé de la grande université EL-AZHAR et il a une bibliothèque géante et j’allais toujours chez lui pour lui emprunter des livres et les lire, je lisais tout se qui me passer sous la main de la philosophie à la poésie et en passant par les grands œuvres de la littérature arabe, je comprenais pas ou peux de se que je lisais, mais je lisais quand même.
Puis avant de commencer l’artwork, je me suis mis à écrire de la poésie que je publiais sur facebook, mais je trouvais que personne ne s’y intéressait, car malheureusement de nos jours, on à faire à des êtres peux ou pas cultivés, donc je me suis dis qu’il fallait que je trouve une solution pour changer ça, à savoir une alternative qui attirera l’attention de c’est gens là, donc l’image était la première idée qui m’étais venue en tête, mais moi je savais pas dessiner, et c’est ainsi que j’ai découvert le PHOTOSHOP, qui était comme une révélation pour moi et de là j’ai commencer mon petit bout de chemin.

T.W : Pourquoi que de l’arabe dans ton travail? Que de la calligraphie en arabe, et bien évidement de la poésie en arabe?

M.S : La grande place qu’occupe l’arabe dans mes œuvres, viens d’une philosophie que je veux transmettre et faire parvenir à tout le monde. Personnellement je suis passionné d’écriture arabe et de culture en général, donc j’aime bien mélanger deux choses qui forcement n’ont rien à avoir l’une avec l’autre, mais qui se marie à la perfection, comme par exemple des vers de poésie arabe avec un artwork de Frida Kahlo.

 

14199398_1615139712115834_6714054140779620233_nT.W : Pourquoi trouve-t-on toujours des corps à moitié dans tes œuvres, que des mains ou des bustes seulement, et pas des corps complet?

M.S :  Le manque, je dirai, en lui-même est une perfection, c’est à dire que si on met quelque chose de manquante ou incomplète, elle reste belle quand même sa beauté ne va pas se dissipé dans cette imperfection, donc toute choses, même infinie ou incomplète, est belle et a sa part de beauté dans se monde.

T.W : Comment trouves-tu ton inspiration?

M.S : Ça va sembler drôle se que je vais dire, mais je commence toujours à travailler sur quelque chose mais qui, au final, je me retrouve avec quelque chose totalement différente de se que j’avais prévus disant. Je commence toujours avec une photo au hasard et je commence à “jouer avec”, dans un sens, sans un but vraiment précis, j’y met mille choses qui n’on rien à avoir l’une avec l’autre ou qui, forcement, ne sont pas assortis les unes sur les autres carrément, mais j’essaye de les marier ensemble, pour au final, obtenir quelque chose d’homogène et de beau! Mais toujours, ça commence d’un chaos si on peut dire ça comme ça.

T.W : Pourquoi des fleurs et des roses, on remarque que c’est Omniprésent dans vos artworks?1

M.S : Pour être franc, j’aime pas les fleurs, je n’en suis pas un grand fan, mais j’aime bien leurs formes et leurs couleurs, mais en réalité, j’introduit tout le temps les fleurs dans se que je fais pour qu’ils ne meurt pas, ça leurs permet de perdurer, je pense.

Les fleurs vous sautent au visage, des endroits les plus improbable, de n’importe où, comme ils peuvent sortir du fin fond de la saleté et de la merde-excusez le terme- tout comme ils peuvent subsister et vivre dans un beau jardin, donc “it’s like the rebirth theory”. Les fleurs vous pouvez les trouvez même dans la grande obscurité, comme un rayon de soleil.

T.W :Où te vois-tu dans le futur?

M.S :Je suis un grand amoureux du 4ème art, et je voudrai faire mon propre film avec des posters et tout le tintouin, et continuer dans ça, ou dans le design, et exercer ma profession d’ingénieur, les deux en même temps.

Mais si je suis moins chanceux je ne serai qu’un ingénieur, en tout cas, j’ai deux chemin: ou je me cloîtrerai dans un bureau glauque, étrangler dans un costume pour le restant de mes jours, ou alors vivre de mon art et dans se cas là, j’ai deux vies qui s’annoncent : la première c’est devenir connus et bien vivre de mon art, et la deuxième, serai  d’être un SDF pauvre et crasseux mais qui continue de vivre, mais spirituellement, de son art.

tumblr_inline_o2asagY8zP1u0ixg3_1280

Vous pouvez voir les œuvres de l’artiste sur son comte Facebook.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s